Capture-d’écran-2024-01-15-à-15-15-36

Cultiver l'entrepreneuriat chez les alternants MyDigitalSchool

En 2022, 42% des étudiants exprimaient leur envie de se lancer dans l'entrepreneuriat. C'est dans cette optique que MyDigitalSchool a intégré la création de start-ups dans son approche pédagogique. Un défi national a été lancé à tous les étudiants en première année de MBA sur les 18 campus de MyDigitalSchool, pour susciter l'intérêt entrepreneurial et renforcer leurs compétences transversales. 

LE DÉFI MyDigitalSchool 

Ce hackathon implique 18 écoles, une semaine en mode projet, 770 étudiants, soit 140 équipes

Pour donner vie à leurs idées, ils travaillent en équipe interdisciplinaire pendant une semaine pour lancer des projets durables et développer leur esprit entrepreneurial pendant leurs deux ans de MBA. 

À travers ce défi, les étudiants apprennent à : 

  • Créer et gérer un projet en réponse à un insight.
  • Développer un concept et le valider auprès de futurs clients
  • Prototyper leur MVP et organiser des tests utilisateurs
  • Soutenir leur projet devant un jury professionnel

Méthode Lean Start-up 

La méthode encourage la création rapide de prototypes et l'apprentissage continu. Elle privilégie une itération rapide basée sur les retours clients pour développer des produits répondant aux besoins du marché. Les attentes envers les étudiants sont multiples, notamment la création d'un MVP, une première version commercialisable et viable de leur produit. Alimenté par une compétition entre les projets, les lauréats remportent plus de 500€ pour poursuivre le développement de leur idée. 

Projets Finalistes 

En janvier, les 18 équipes soutiennent leur projet lors de la finale nationale organisée par MyDigitalSchool Angers. Parmi les projets, Shappy, l'outil facilitant la vente en gros de produits "moins esthétiques" aux restaurateurs, soutenu par l'équipe parisienne. L'objectif est de réduire le gaspillage alimentaire, les coûts pour les restaurateurs, et simplifier l'approvisionnement avec des producteurs locaux proposant des produits "moins esthétiques".

visuel
visuel
visuel